lundi 2 octobre 2017

Vernissage de l'exposition "Rêveries urbaines" par KRYSTOFF




Vernissage accompagné par une dégustation des magnifiques vins du Château de Sérame et des produits fermiers d'Alexandre Wyss













De chaleureux remerciements à Hristo pour la dégustation de ses excellents vins du Château de Sérame et à Alexandre pour ses délicieux fromages et saucissons.
Enfin et non des moindres un immense merci amical à Olivier et Corentin qui se sont livrés à cœur ouvert pour animer de poésie les rêveries Urbaines de KRYSTÖF.

Enfin, voici la biographie rimée de l'artiste :

Khartoum ou Djakarta, les rêveries urbaines
Flottent sur l’horizon, fugaces et lointaines
En halo de lumière ou trou noir sidéral
Au goût de l’architecte imaginant ces toiles.
Revenu d’un voyage encore adolescent
Pour donner à sa ville un artistique accent
Christophe est initié aux graffitis sauvages
Alors considérés comme des barbouillages.
Yuppie montpelliérain des quartiers difficiles
Ces farouches dessins ne sont pas si futiles
Pour devenir bientôt un art à part entière
De quelques créateurs la bombe en bandoulière.
Sevré par la justice et par ses punitions,
Assagi à l’excès il perd l’inspiration
Catharsis douloureuse et pourtant nécessaire
Pour livrer l’émotion instinctive et sincère.
Trouvant d’autres supports encore à affiner
Il peut légalement sans cesse dessiner
En ombres dégradées, ces séries citadines
Qui lui sont apparues en visions sibyllines.
Organisant l’espace autour du mouvement
De nouvelles cités naissent du déliement
Détourées de la masse en lignes cadencées
De lestes bâtiments aux tours entrelacées.
Féérie utopique aux rives irréelles
Un langage envoûtant s’inscrit dans ces ruelles
En mots calligraphiés cherchant un traducteur
Qui saura nous traduire le secret du bonheur.
Poème par Frédéric LHEUREUX.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire